[contact-form-7 404 "Not Found"]

Schedule a Visit

Nulla vehicula fermentum nulla, a lobortis nisl vestibulum vel. Phasellus eget velit at.

Call us:
1-800-123-4567

Send an email:
monica.wayne@example.com

Mandalas

Mandala et reconstruction psychique

En sanskrit, mandala signifie « cercle« . Le mandala est un symbole spirituel dans certaines cultures hindouistes et bouddhistes. Composé de formes géométriques qui se répètent, organisées autour d’un centre, le mandala symbolise l’harmonie et l’unité. Il est une représentation extérieure de l’univers, englobant l’infiniment grand et l’infiniment petit. Intérieurement, le mandala m’a guidée vers le calme, la patience, la précision, la concentration…Des ressources que j’avais totalement perdues lors de ma crise/psychose existentielle en 2014.

La pratique du mandala a joué un rôle fondamental durant ma reconstruction psychique. J’ai colorié et dessiné des mandalas pendant des heures, parfois des journées entières pour recoller les « morceaux de moi » qui avaient éclaté lors de la psychose.

IMG_2407

Mandala & harmonie

En pratiquant le mandala que ce soit à travers le coloriage, le dessin ou la méditation, je me suis aperçue que je pouvais me connecter à des « parties » de moi qui étaient harmonieuses et belles. Elles étaient en état de veille…

Chaque être humain possède une force créatrice. En découvrant que les bouddhistes dessinent de magnifiques mandalas de sable qu’ils balayent ensuite pour symboliser « l’impermanence » de l’existence, j’ai longuement médité sur l’impermanence de la souffrance. J’ai compris intuitivement que le mandala était la représentation de mon unité intérieure perdue et que j’avais le choix de mettre un terme à ma souffrance.

 

Parlons-en!

Si vous êtes intéressé par l’utilisation du mandala comme moyen thérapeutique, je peux vous aider à réfléchir sur ces questions:

  • En quoi le mandala est-il une représentation matérielle de notre inconscient harmonieux et de notre unité psychique?
  • Comment mettre en place un atelier mandala avec des personnes en souffrance psychique et notamment les personnes en proie à des phénomènes psychotiques?
  • Quelles sont les différentes manières d’utiliser le mandala: création, dessin, coloriage, méditation, observation…afin de respecter les aptitudes et les envies de chacun et de donner du choix dans l’utilisation des mandalas.
  • Quelles sont les ressources intérieures mobilisées lors de cette pratique ?
  • Comment le mandala peut-il être un support des thérapies à orientation ethnologique?
  • Comment le mandala peut-il être un outil d’autonomisation dans le parcours de soin des personnes en souffrance psychique ?
UNADJUSTEDNONRAW_thumb_21
UNADJUSTEDNONRAW_thumb_1f32

Vous souhaitez organiser un atelier ?

Convaincue des bienfaits que le mandala peut apporter sur notre psychisme et disposant de différents outils pour proposer une réelle approche centrée sur la personne, j’interviens dans les structures de santé, les hôpitaux psychiatriques, les prisons, les associations, les CHRS…sous la forme d’ateliers collectifs.

CONTACTEZ-MOI

L’inconscient produit un symbole naturel, que j’ai désigné techniquement  sous le nom de mandala, auquel s’attache la signification fonctionnelle d’une réconciliation des contraires, donc d’une médiation. 

Jung dans Psychologie et Religion

Pluralité de techniques

En 2013, lorsque j’ai découvert le mandala « par hasard » sur l’écran d’une collègue en Angleterre, je ne savais pas encore que j’allais me prendre de passion pour ce « symbole » de paix intérieur. Au démarrage, j’ai simplement proposé aux femmes du refuge de nous rassembler autour d’une table et de colorier quelques motifs avec des feutres et des crayons de couleur…Nous avons plastifié les mandalas puis nous les avons accrochés aux fenêtres. Déjà, le refuge avait pris un peu de couleur…Et les enfants se sont joints à nous!

Plus tard, en travaillant avec les femmes placées sous main de justice, j’ai structuré ces ateliers de mandala: j’y ai ajouté de la musique relaxante, j’ai fait des recherches sur l’origine, sur les différentes façons de colorier et naturellement, le silence se faisait pendant les séances. Concentrées sur leur dessin, le silence n’était plus source d’angoisse pour elles mais un levier pour la création et l’introspection bienveillante…

Aujourd’hui, j’ai diversifié les méthodes et les techniques. J’utilise des toiles, de l’acrylique, des compas, des équerres…Parfois, je les dessine à partir de zéro. D’autres fois, je prends un modèle existant et me contente de colorier…Il y a tant de moyens différents de jouer avec le mandala ! L’important est d’être dans un processus intuitif où ce n’est pas le résultat final qui compte mais le processus. Sans oublier que grâce au mandala, nous pouvons travailler sur l’estime de soi car même s’il y a des imperfections, la création finale, prise dans son ensemble, est toujours très belle…Je n’ai jamais vu un mandala sans beauté !

Image 2 ok
Mandala
UNADJUSTEDNONRAW_thumb_203e
UNADJUSTEDNONRAW_thumb_203b
Mandala 2
UNADJUSTEDNONRAW_thumb_203d
IMG_2401
UNADJUSTEDNONRAW_thumb_203f
UNADJUSTEDNONRAW_thumb_203c
Mandala 2