I agree with Terms and Conditions and I've read
and agree Privacy Policy.

Schedule a Visit

Nulla vehicula fermentum nulla, a lobortis nisl vestibulum vel. Phasellus eget velit at.

Call us:
1-800-123-4567

Send an email:
monica.wayne@example.com

Le mandala: un outil pour mieux se connaître

4 mois ago · · 0 comments

Le mandala: un outil pour mieux se connaître

En pleine préparation d’un atelier de coloriage anti-stress, je me suis dit qu’il serait bien de partager quelques informations sur les mandalas. Avec l’essor du secteur du bien-être, difficile de passer à côté de ces livres de coloriage pour adultes dans les librairies. Ma rencontre avec le mandala date de 2013 et s’est faite complètement par hasard lorsque je cherchais à créer une activité créative avec les femmes de l’association pour laquelle je travaillais. Depuis, le mandala ne me quitte plus et fait partie intégrante de mes outils de développement personnel.

Qu’est-ce qu’un mandala ?

Un mandala vient du Sanskrit (langue indo-européenne dans laquelle sont écrits les textes religieux hindous et bouddhistes) et signifie « cercle ». Il s’agit d’un dessin circulaire organisé autour d’un centre. Symboliquement, il représente l’Univers, le cosmos et l’unité. Il est composé de formes géométriques, de symboles, de motifs qui se répètent de manière cohérente et symétrique. C’est ainsi qu’il reflète un « Tout » harmonieux et équilibré.

Le mandala est présent dans toutes les cultures ainsi que dans la nature. En vérité, lorsqu’on commence à s’intéresser à la symbolique du cercle, nous voyons des mandalas partout : dans les lieux religieux (les rosaces dans les cathédrales, par exemple), dans la forêt, dans notre corps (nos cellules, notre ADN…), dans les fruits et les légumes…Coupez un citron, une tomate, un concombre en deux et observez le mandala qui s’y cache !

Le mandala est également là pour nous rappeler que tout est cyclique dans l’existence : pensons à la fleur qui éclot puis fane, au soleil qui se lève puis se couche pour laisser place à la lune, aux quatre saisons qui rythment notre année…

Comment l’utiliser comme outil de connaissance de soi ?

Il y a de nombreuses façons d’utiliser le mandala. Certaines pratiques sont très ritualisées. Par exemple, les bouddhistes tibétains peuvent passer plusieurs jours à créer minutieusement un mandala avec du sable coloré avant de le détruire intégralement pour louer l’impermanence de la vie. Chacun est libre de trouver la façon d’exploiter cet objet.  Voici quelques exemples :

  • Méditer avec le mandala : en achetant un livre d’images de mandalas et en en choisissant une par jour à contempler. Certains ouvrages sont sublimes et contiennent de véritables trésors qui nous montrent la beauté de tous ces mandalas autour de nous. L’image devient alors le support de méditation et il n’y a plus qu’à s’y plonger en ralentissant le flot de nos pensées. Si des pensées viennent durant notre observation, ramenons notre esprit calmement sur le mandala et laissons simplement notre esprit admirer chaque partie du dessin, ses couleurs, ses formes, ses courbes, ses traits…Cinq minutes par jour de méditation sera toujours plus bénéfique qu’une heure par mois.
  • Colorier le mandala : en utilisant les modèles à disposition gratuitement sur Internet ou en achetant un livre conçu à cet effet. Lorsque vous coloriez, vous développez des vertus telles que le calme, la patience et la précision. Grâce à la répétition des gestes, votre esprit se détend et se vide peu à peu. Vous vous sentez alors en sécurité car ces mouvements répétés font l’effet d’une berceuse.
  • Dessiner le mandala soi-même : en prenant une feuille de papier blanc ou même une toile pour les plus téméraires. Inventez alors vous-mêmes vos motifs et entrainez-vous à les reproduire avec autant de régularité que possible. Carl Jung avait lui-même un petit carnet sur lequel il dessinait chaque jour un petit mandala. Il l’a intégré dans sa pratique thérapeutique en observant les bienfaits sur ses patients.
  • Poser une question ou une intention : quelle que soit la méthode que vous utilisez, vous pouvez poser une intention particulière sur le mandala. Par exemple, tout en coloriant, vous pouvez penser de manière positive à un projet d’avenir en posant l’intention d’y parvenir. Vous pouvez vous interroger sur vos forces, vos qualités et vos succès ou bien sur les points qu’il reste à améliorer dans votre vie. Particulièrement, si vous êtes confronté à une difficulté, vous pouvez solliciter l’aide du mandala pour vous aider à trouver des solutions en posant l’intention suivante : « A travers la création de ce mandala, je souhaite trouver des solutions concernant… »

Ce que j’ai appris avec le mandala…

La liste est longue tant les possibilités d’exploiter cet outil sont infinies lorsqu’on laisse son intuition guider le processus. En premier lieu, j’ai appris à accepter l’invitation du mandala à voyager dans l’infiniment grand (une planète est un mandala) et l’infiniment petit (un atome). Il m’aide à réaliser que chaque chose a une raison d’être et une place à occuper dans l’existence. J’ai appris que nous avions tous un potentiel créatif dormant qu’il nous faut réveiller et utiliser pour créer de la valeur. Ce que j’apprécie surtout c’est qu’en coloriant ou en dessinant un mandala, le résultat est sublime à tous les coups pour le peu qu’on s’y applique avec cœur. Et si jamais une erreur apparaît (dans le coloriage, par exemple), cette erreur est invisible lorsqu’on regarde l’ensemble, une fois terminé. C’est donc également un très bon moyen de réfléchir sur la place de l’échec dans nos vies.

Categories: Développement personnel

Eva Mazur

Eva Mazur

Passionnée par le développement personnel et les approches complémentaires, j'ai à coeur de partager tout ce qui est susceptible de nous aider à renforcer naturellement notre bien-être et de contribuer à un état d'esprit positif.

Laisser un commentaire